Symantec sécurise plus d’un milliard d’objets connectés

La société éditrice de solutions de sécurité Symantec a annoncé qu’elle assure à l’heure actuelle la sécurité de plus d’un milliard d’objets connectés, depuis les téléviseurs et les voitures jusqu’aux compteurs intelligents et infrastructures critiques.

Symantec offre la protection la plus complète aux objets connectés

Alors que l’Internet des objets devrait compter plus de 25 milliards d’unités en 2020, Symantec se positionne en tête en matière de protection des consommateurs contre le piratage de leurs dispositifs connectés en permanence à Internet.

Pour la firme basée à Mountain View en Californie, les innovations constantes et la généralisation des dispositifs connectés dans le quotidien des personnes créent de nouveaux risques en matière de cybersécurité. Certains peuvent avoir des conséquences dramatiques, comme la prise de contrôle d’un véhicule, qui permettrait d’une touche sur le clavier des criminels, d’affecter des systèmes aussi sensibles que les freins, par exemple.

Symantec a noué des partenariats avec des professionnels issus de différents secteurs : le contrôle industriel, l’automobile et les industries de semi-conducteurs, la santé et de détail.

Dans le cadre de sa stratégie de sécurité unifiée élargie, Symantec offre les solutions de sécurité de l’IdO les plus complètes. Son approche inclut l’authentification, la sécurité de l’appareil, ainsi que l’analyse et la gestion pour aider à protéger les voitures, les appareils médicaux, les systèmes de contrôle industriel, et d’innombrables produits électroniques grand public d’être piratés, suivis et détournés par voie électronique comme les cas qui ont récemment fait la une de l’actualité.

Protection à plusieurs niveaux pour l’IdO

Le portefeuille de technologies de Symantec pour sécuriser les objets connectés comprend divers dispositifs.

L’un des plus importants est le verrouillage du logiciel embarqué dans l’appareil grâce à la protection des systèmes critiques de Symantec, afin de prévenir les attaques zero-day. Elle a ainsi signé avec Wincor, premier fournisseur mondial de solutions et de services informatiques pour les banques de détail et le commerce de détail, ainsi que d’autres fabricants de référence dans les écosystèmes industriels et automobiles.

Symantec collabore également étroitement avec les plus grands fournisseurs de puces du monde et les partenaires de la bibliothèque de cryptographie, y compris Texas Instruments et wolfSSL, afin d’intégrer la sécurité au niveau du matériel. Ces partenariats associent l’autorité de certification de Symantec avec les moteurs intégrables du partenaire pour créer de nouvelles « racines de confiance », les pierres angulaires qui permettent aux appareils de chiffrer et d’authentifier les informations en toute sécurité.

En outre, afin de s’assurer qu’un code en cours d’exécution sur un appareil dispose des autorisations requises, Symantec fournit des certificats de signature de code avec un service de signature basé sur le Cloud pour un certain nombre de formats de codes pertinents de l’IdO.

Les projets de Symantec à terme pour aider les entreprises à gérer le problème de l’IdO incluent l’introduction de nouvelles technologies, comme un portail IdO pour gérer toute la sécurité des dispositifs intelligents à partir d’une interface unique, et l’analyse pour détecter les anomalies indiquant d’éventuelles attaques furtives sur les réseaux de l’IdO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *